Parution : Anthropologie & développement n°45

Le n° 45 d’Anthropologie & développement (2016/2) vient de sortir, avec quelques mois de retard.

Sommaire

Regards sur l’action publique en Afrique. Introduction (Philippe Lavigne Delville)

Looking at Public Policy in Africa. Introduction (Philippe Lavigne Delville)

Pour une socio-anthropologie de l’action publique dans les pays
‘sous régime d’aide’ (Philippe Lavigne Delville)

La fabrique pragmatique des politiques publiques (Philippe Zittoun)

Coproduction de la sécurité publique dans le Nord-Bénin. Le rôle
des associations de chasseurs dans la lutte contre les coupeurs de
route (Issifou Abou Moumouni)

L’intégration et la mise en œuvre des principes marchands dans le secteur de l’eau en milieu rural et semi-urbain béninois. Une analyse des réformes et des pratiques (Héloïse Valette, Fabrice Gangneron, Alain Bonnassieu)

Les numéros précédents sont en ligne : http://anthropodev.revues.org/

AAC JE « Enquêter sur la bienfaisance. »

Lancement d’un appel à communication pour une journée d’étude intitulée « Enquêter sur la bienfaisance. Approches comparatives des pratiques du bien », qui se tiendra à la MMSH d’Aix-en-Provence, les 11 et 12 décembre 2017.

Les organisatrices sont :

  •  Laura Ruiz de Elvira (ERC WAFAW / IREMAM ; ruiz@mmsh.univ-aix.fr)
  •  Sahar Aurore Saeidnia (EHESS / IRIS ; s.saeidnia@gmail.com)

Depuis plus de trente ans, la bienfaisance connaît un regain à l’échelle mondiale et apparaît comme une éthique et un registre d’action investis par un nombre croissant d’acteurs revendiquant œuvrer pour le « bien » des « pauvres », des « faibles », des « indigents », des « dépendants » ou encore des « populations des pays en développement ». D’une part, dans un contexte mondial de redéfinition des modalités de protection sociale, ceux qui se présentent comme des bienfaiteurs sont de plus en plus nombreux à prendre en charge la question sociale, à produire – voire à mettre en concurrence – différentes définitions des ayant-droits, et ce tant à l’échelle micro-locale qu’internationale. D’autre part, s’inscrivant dans des histoires sociales et religieuses plurielles, les pratiques du bien adoptent des formes organisationnelles diverses (plus ou moins institutionnalisées) et sont investies par de multiples acteurs (des associations humanitaires et de développement aux institutions publiques, en passant par des institutions religieuses, des fondations privées ou encore de simples citoyens). Cette pluralité nous invite à repenser la pertinence des catégories analytiques savantes qui classent les différentes pratiques du bien selon des typologies distinguant par exemple bienfaisance, charité, humanitarisme, aide sociale et philanthropie. Elle appelle également à interroger la variabilité des registres et pratiques du bien, mais aussi la multiplicité des langues de la bienfaisance et des classifications auxquels elles donnent
lieu. Lire la suite

Offre de post-doctorat sur le projet ARESMA (mangroves, Mayotte)

Dans le cadre du programme de recherche ARESMA sur les mangroves de Mayotte, est recherché un(e) post-doctorant(e) avec un profil bidisciplinaire. De préférence, le candidat devra démontrer des compétences en écologie d’un côté et en géographie, sociologie ou anthropologie de l’autre. Les missions proposées sont assez larges, elles seront adaptées au profil de la personne recrutée. Il s’agit d’un contrat d’au moins deux ans, débutant en janvier 2018 et basé au centre universitaire de Mayotte.

La date limite pour l’envoi du dossier de candidature est le 11
septembre.

Toutes les informations requises sont là.

L’annonce est postée par Esméralda Longépée (Responsable du département lettres et sciences humaines, Centre universitaire de formation et de recherche de Mayotte).

Quelles passerelles entre monde de la recherche et monde de l’action ?

Dans le cadre des Assises Sciences Sociétés, organisées par la Maison des Sciences de l’Homme Sud (Montpellier), l’APAD organise une table-ronde sur « Sciences sociales et pratique du développement. Quels enjeux ? Quelles passerelles entre monde de la recherche et monde de l’action ? », le 5 juillet de 9 h à 10 h 30, à la MSH Sud, Campus Saint-Charles 2, à  Montpellier.

Loin du discours consensuel des années 1970 et 1980, il est aujourd’hui largement reconnu que l’efficacité des projets de développement est problématique, que les interventions peuvent être négatives pour les acteurs concernés, que leurs enjeux sont sociaux et politiques autant que techniques et économiques, et la socio-anthropologie du développement y a beaucoup contribué. Lire la suite

AAC La gouvernance urbaine dans les pays du Sud, une opportunité ou un piège ?

Appel à contribution pour le numéro 3 de la revue « Journal international des territoires et des espaces urbains »

Aujourd’hui, la majorité de la population mondiale vit en ville. Cette réalité est à la fois problématique et riche en opportunités. Dans les pays du Sud, les villes dotées d’une bonne gestion génèrent une croissance et des innovations importantes. En revanche, celles touchées par la corruption aggravent les inégalités urbaines et les ségrégations socio spatiales. Ce numéro du Journal international des territoires et des espaces urbains propose d’appréhender la diversité des expériences en matière de gouvernance urbaine dans les pays du Sud et autres. Dans ce contexte, il semble important d’interroger la gouvernance urbaine en terme social et d’en questionner la dimension solidaire de la ville, le rôle des acteurs institutionnels et des acteurs associatifs et même de la population locale dans les différents modes d’action publique ou privée. Lire la suite

AAC « Globalisation et émergence des nouvelles couches moyennes au sud du Sahara »

Philippe Cadène, professeur Géographie du développement, Université Paris-Diderot et Abdoulay Mfewou, enseignant-chercheur et ingénieur agronome, Université de Dschang Cameroun lancent un appel à contribution pour un ouvrage collectif qui vise à exposer les différentes problématiques concernant l’émergence de nouvelles couches moyennes dans les pays au Sud du Sahara. Ces couches sociales se développent avec l’intégration de ces sociétés et territoires dans les réseaux mondiaux. Elles ne se caractérisent pas seulement par leur niveau de vie relativement élevé et leur capacité de consommation de produits souvent importés. Elles se distinguent aussi par leur participation privilégiée dans les changements majeurs des sociétés : l’accélération de la mobilité des personnes, des biens et des capitaux, incluant les investissements étrangers; l’accentuation des problèmes de gestion urbaine; l’aggravation des tensions créées par l’accroissement des inégalités; le développement de conflits fonciers liée à un fort dynamisme de l’agriculture. Lire la suite

Soutenance de thèse – Marie Saiget

Le 23 juin 2017, Marie Saiget (CERI-IEP Paris) a soutenu sa thèse intitulée :

Programmes internationaux et politisation de l’action collective des femmes dans l’entre-guerres. Une sociologie des interventions sur le genre et les femmes au Burundi (1993-2015).

Le jury était composé de Lire la suite

AAC Congrès RIODD 2017 « Quelle responsabilité pour les entreprises ? »

Appel à communications pour le Congrès RIODD 2017 « Quelle responsabilité pour les entreprises ? », Université Paris-Dauphine, 19-20 octobre 2017
Les professionnels de la responsabilité (environnementale et sociale) des firmes dans les pays du sud

La prise en compte par les firmes des questions de responsabilité, notamment en matière environnementale et sociale, tend à se généraliser dans les pays du sud et notamment en Afrique subsaharienne (Burnod et al. 2011 ; Tonneau et Guéneau, 2017). La mise en œuvre de programmes de RSE, de mécanismes d’évaluation des impacts et plus généralement de stratégies visant à anticiper, à canaliser ou à désarmer la critique illustre l’intégration croissante des enjeux de responsabilité et de réputation par les entreprises transnationales. Ces instruments sont largement promus par des professionnels de la RSE et plus généralement de la gestion de l’ancrage territorial des firmes. Lire la suite

Appel à articles : Les maladies chroniques aux Suds

Marie-Cécile Frieden (Université de Neuchâtel), Nils Graber (CERMES 3, EHESS) et Meriem M’Zoughi (LADEC, Université Lyon2) lancent un appel à contribution pour un numéro intitulé « Les maladies chroniques aux Suds : expériences, savoirs et politiques aux marges de la santé globale » de la revue Émulations. Revue des jeunes chercheuses et chercheurs en sciences sociales, qui paraîtra fin 2018 aux Presses universitaires de Louvain.

L’appel est téléchargeable ici.

Lire la suite

Conférence APAD 2018 : appel à panels

En partenariat avec l’Université de Roskilde et l’Université de Copenhague, le 13° colloque de l’APAD se déroulera au Danemark, du 23 au 25 mai 2018, sur le thème « MIGRATIONS, DÉVELOPPEMENT ET CITOYENNETÉS ».
Ce colloque vise à stimuler la recherche et les échanges autour de ce champ spécifique à l’intersection entre migration, développement et citoyenneté, et à favoriser les échanges entre sphère académique et les sphères du développement et de la gestion des migrations.
Lire la suite