Quelles passerelles entre monde de la recherche et monde de l’action ?

Dans le cadre des Assises Sciences Sociétés, organisées par la Maison des Sciences de l’Homme Sud (Montpellier), l’APAD organise une table-ronde sur « Sciences sociales et pratique du développement. Quels enjeux ? Quelles passerelles entre monde de la recherche et monde de l’action ? », le 5 juillet de 9 h à 10 h 30, à la MSH Sud, Campus Saint-Charles 2, à  Montpellier.

Loin du discours consensuel des années 1970 et 1980, il est aujourd’hui largement reconnu que l’efficacité des projets de développement est problématique, que les interventions peuvent être négatives pour les acteurs concernés, que leurs enjeux sont sociaux et politiques autant que techniques et économiques, et la socio-anthropologie du développement y a beaucoup contribué. L’utilité des sciences sociales pour comprendre les contextes locaux, pour identifier les enjeux de l’action, voire pour contribuer à la piloter est largement reconnue sur le principe. Pourtant, même si les ONG ou les institutions d’aide recrutent plus de sociologues, de géographes, de politistes (et parfois des anthropologues), les passerelles demeurent rares. Les expériences de collaboration ne vont pas de soi.

A partir d’expériences pratiques de collaboration, dans le domaine de la recherche appliquée, de l’enseignement, de l’appui à la réflexion interne des organisations, cette table-ronde discutera les enjeux, les difficultés, les conditions de réussite de collaborations constructives. Elle identifiera les enjeux et les conditions d’une institutionnalisation de passerelles entre ces deux mondes.

Source : http://apad-association.org/quelles-passerelles-entre-monde-de-la-recherche-et-monde-de-laction-une-table-ronde-a-montpellier/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *