Programme 2016 de l’atelier Les mondes de l’aide internationale, EHESS Paris

Les séances 2016 sont coordonnées et animées par Marion Péchayre (postdoctorante à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme) et Aurore Viard Crétat (postdoctorante à l’ISCC).

Voici le programme :

  • le mardi 23 février de 14h30 à 17h30 – salle 015, bât. Le France, 190-198 av de France, Paris 13e.

Monique J. Beerli (Sciences Po Paris-CERI, Université de Genève) présentera une communication intitulée :

« Saving Lives Should Not Cost Lives » : La socio-genèse de la sécurité humanitaire et l’inversement de l’éthique humanitaire

Résumé :
Depuis les années 1990, les organisations humanitaires commencent à obliger leur personnel à suivre des formations relatives à la sécurité avant leur départ pour le terrain. Cette précaution s’accompagne également d’analyses des risques, de plans de sécurité et de stratégies de « protection » et de « deterrence ». Ces pratiques, formalisées et semi-standardisées dans tout l’espace humanitaire, sont le fait d’un nouveau groupe professionnel de conseillers, de gestionnaires et d’experts en “sécurité humanitaire”. Dans le cadre de mes recherches doctorales, cette communication propose une sociogenèse de ce nouveau savoir professionnel dans l’espace humanitaire, qui conduit à un inversement de l’éthique universaliste de la profession humanitaire.

  • le 22 mars 2016 de 14h30 à 17h30 au bâtiment Le France, salle 015, 190-198 av de France, Paris 13e.

Christophe Buffet (Centre Alexandre Koyré-EHESS) présentera une communication intitulée :

L’adaptation au changement climatique, des COP aux villages du Bangladesh

Résumé :
Considérée comme « politiquement incorrecte » il y a encore quinze ans, l’adaptation au changement climatique est aujourd’hui devenu un impératif, en particulier pour les pays les plus vulnérables. La séance en présentera les enjeux sociaux, politiques et économiques au travers d’une descente en échelle depuis les arènes globales des COP jusqu’aux villages du Bangladesh. Loin de se réduire à une question de « solidarité Nord-Sud » ou à la mise en œuvre de moyens techniques, l’adaptation se déploie en effet à toutes les échelles dans des rapports de pouvoir, que ce soit entre États ou entre différents groupes sociaux

  • le mardi 19 avril 2016 de 14h30 à 17h30 au bâtiment Le France, salle 015, 190-198 av de France, Paris 13e.

Anaïs Rességuier (Sciences Po Paris – CEVIPOF) présentera une communication intitulée “Pour un humanitaire par-delà bien et mal. Penser l’humanitaire comme soin”

  • le 24 mai 2016 de 14h30 à 17h30 au bâtiment Le France, salle 015, 190-198 av de France, Paris 13e.

Clara Egger
 (Univ. Grenoble Alpes, Sciences Po Grenoble, PACTE – Chercheuse associée à la Chaire Raoul Dandurand, UQAM)  présentera une communication intitulée

“If you can’t beat them, organize them. Analyse des déterminants et des effets de la réforme humanitaire onusienne de 2005”

  • et le mardi 14 juin 2016 (deux intervenantes) de 14h30 à 18h au bâtiment Le France, salle 015, 190-198 av de France, Paris 13e.

Céline Ségalini (chercheure associée à LAM, Sciences Po Bordeaux) présentera une communication intitulée “Le pouvoir de la Banque mondiale ou la maîtrise du temps: le cas de la conception d’un projet de gestion environnementale au Sénégal”

et Lise Cornilleau (LISIS – Université Paris-Est – Sciences Po Paris) présentera une deuxième communication dont le titre sera précisé d’ici là!

Vous êtes les bienvenu.e.s.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.